Éphémérides

Passez une bonne année en compagnie du Dossier Béton.

Janvier

1

Vous vous réveillez d’une longue nuit passée sur le trottoir du Prisunic, dans le mystérieux but de ne pas manquer l’édition limitée du Philadelphia. À votre grande surprise, le rideau métallique ne s’ouvre pas. À très juste titre, il maintient du même coup, un silence écrasant. Allez-vous comprendre l’idée de jour férié ? Qui sait ?

2

Voila trois jours que le chien est coincé dans le four micro-ondes et qu’il aboie sans cesse. Alors que votre femme rentre dans la cuisine vous actionnez le mode « Ultra Cuisson 1500 Watts » sous son regard, elle est médusée. Au repas du soir, tout le monde se regardera avec effroi.

3

Une journée détente chez « Rêves et Saveurs » ? Ou la braderie du Bricolex ? Ce choix parmi les plus rocheux, va vous faire perdre une bonne moitié de l’après-midi, pour enfin vous faire abandonner les deux idées, au bénéfice d’une auguste engueulade avec la baronne.

4

Plévin, Ilotard et Mourbiard arrivent au disco. Étannier vous appelle : « Vous êtes convoqué à l’enterrement de Ramblo, le guerrier de semoule ». Tréchère et Figne sont là, prêts à en découdre, Lucidier a apporté le vin, Hultaz le « coule-jury ». Prenons une profonde inspiration : oui, vous êtes taré. Bonne année et reprenez vite votre sang-froid, que diable !

5

Ça y est, votre circuit intégré est arrivé, vous allez enfin pouvoir essayer votre canon électronique au phosphore. Pour l’occasion, et pour la triste vingtième fois, vous convoquez les deux cadets pour la mise à essai. Plus qu’un condensateur à shunter, le limiteur de charge à coupler au circuit et vous serez fixé. « Et maintenant, direction… le barrage… », murmurez-vous avec émotion peu de temps avant la déflagration qui, vous le saviez, fendrait l’ouvrage en deux. Vingt ans plus tard, des touristes pourront louer un pédalo et s’approcher du clocher qui, seul, émergera des eaux. Bravo champion.

6

L’étrange flaque verte qui était collée au plafond du salon depuis maintenant trois ans se décolle et révèle le terrible secret que vous aviez choisi d’écrire au marqueur indélébile dessous : « J’ai mordu dans ton pneu chérie, désolé ». Fort heureusement votre femme le savait déjà et vous avait quitté voila deux ans et demi. Ouf.

7

Vous devez préparer la sauce aux champignons pour ce soir. La voix de votre grand-père retentit dans votre esprit : « Trop tard la pâté, trop tôt les grumeaux », vous rappelle votre ancêtre. Un défi majeur pour le pantouflard que vous êtes. Il n’est que dix heures du matin et vous suez comme jamais.

8

Véronique va mettre bas mais le jeu de rôle chez Grotagames bât son plein. Allez-vous savoir conjuguer vos priorités ? Assurément pas. Mais ce que vous allez faire, vous allez le faire à fond, et c’est ça le plus important. Le téléphone sonne avec insistance mais, imperturbable, vous planifiez votre tour d’action pour favoriser votre retour aux points. Soudain, un dôme de lumière bleutée s’abat sur la ville, provoquant des perturbations quantiques dévastatrices. Alors que les rôlistes évacuent la salle dans une grande hystérie, vous ballottez à peine du regard. Votre épouse vient d’enfanter l’Antéchrist. Continuez de mordiller votre crayon à papier, tout va bien.

9

L’Oracle reçoit un SMS : les écorces de la Saint-Jean sont tombées de l’arbre sacré. « Hum, trois mois trop tôt… » se dit-il tout en se tournant vers vous : « Vous êtes-vous bien lavé les mains avant d’appliquer le baume aux sept senteurs sur l’arbre ? ». « Oui, et j’ai même récité les quatre cantiques de la volupté, Maître ». L’Oracle parait circonspect. Vous ajoutez : « Par contre, on m’attend au point de penalty, je dois filer ! ». Vous envoyez le ballon au fond des cages et remportez une victoire éclatante. « Qu’il aille au diable avec son buisson pourri », susurrez-vous, un sourire aux lèvres.

10

Joanna vous annonce qu’elle va dormir chez son petit ami. Oui, il s’agit du caucasien de 19 ans son aîné, que vous avez aperçu jeudi après-midi derrière la bibliothèque. C’est décidé, vous filez chez Continent vous faire rembourser le hamac !

11

La dinde aux marrons est encore au four, tout va bien.

12

L’audition va commencer, mais vous avez égaré le saxophone. Avec beaucoup de déraison vous entreprenez de vous installer malgré tout, pensant dissimuler votre maladresse par… Un tour de mentalisme qui, pour sûr, vous propulsera au panthéon du conservatoire. Quel culot, quel égard pour la profession.

13

Vous devinez tout ce que votre femme va dire, avant même qu’elle en prononce la première syllabe. Cela vous permet de savoir à l’avance qu’au repas de ce soir ce sera choucroute aux olives, votre favorite. Huuummm !

14

Le tambour égyptien que vous gardez au sous-sol se met soudainement à émettre un son ressemblant à s’y méprendre au ronronnement pur et mélodieux de la BMW de vos rêves, la série 700. Vous descendez en quatrième vitesse les quelques marches qui vous séparent de l’infernal instrument pour vous en saisir et le secouer menu. « Enfoiré ! », hurlez-vous, « Cesse de me faire souffrir !!! »

15

Une tuile se détache de votre toit et tombe sur la tête d’Edgar Grospiron qui était encore en train de souiller vos bégonias. Vous sortez constater les dégâts en peignoir pantoufles, votre café à la main. « Justice, oh terrible justice », murmurez-vous. Le téléphone sonnera toute l’après-midi, vous devriez peut-être rendre les bouquins empruntés à la bibliothèque.

16

Poséidon quitte la Terre en emportant avec lui tous les océans pour aller, dit-il, « Se relaxer sur Mars ». Votre appart à Saint-Barthélémy perd 50% de sa valeur. Fini les homards au porto.

17

Mathilda a un drôle de comportement ce matin. En effet, elle se tient à distance et son regard dégage de l’inquiétude et de la faiblesse. Le chantage à l’iPhone aurait-il fonctionné ?

18

Vous vous décidez enfin à ouvrir cette enveloppe qui gît dans votre boîte aux lettres depuis le 17 octobre. D’une écriture nerveuse vous pouvez lire ceci : « Orlando ! Sylvie est au courant pour la caravane ». Mais qui croit encore que vous vous appelez Orlando ? Il est grand temps d’aller vous confesser mon cher Bernard.

19

L’école est en feu. Le cabinet du médecin est en feu. La gendarmerie, en feu. Le gymnase, en proie à un incendie ravageur. La maison de tous vos voisins, en feu. Bref, la ville vit l’incendie le plus destructeur de son existence. Vous êtes arrivé lundi et votre maison est la seule épargnée. Vous avez peut-être quelque chose à confesser ? Hummm ?

20

C’est les soldes ! Cette télé de cinq mètres de diagonale, 99€ ? Trop beau pour être vrai ? Lisez bien le bas du contrat… Oh et surtout, jetez à nouveau un œil à l’apparence du vendeur. Oui, c’est ça, les cornes et pieds de bouc, la queue fourchue, oui tout ça oui.

21

Vos travaux sur la fonte des glaces à la vanille n’impressionnent personne. Enfin, presque : le Duc Monvaillant, célèbre alchimiste de renom, aimerait vous convier dans son château de Villeneuve-d’Asc. Tout le monde sait qu’il y a abattu sa femme de deux balles dans le buffet en 1978 sans être jamais inquiété. Allez-vous tenter votre chance ?

22

L’overdose de frangipane est pour la prochaine bouchée, pour sûr. Et comme évidemment vous n’avez encore pas posé un chicot sur la moindre foutue fève, vous vous enflez la dernière part comme un chancre. Un malaise de compétition s’en suit tout naturellement, tête de lard. Et nous ne ferons pas de commentaire sur le Tintin en porcelaine retrouvé noyé dans le prélèvement de vos selles.

23

Vous prenez en otage une boucherie. Votre seule revendication (nous l’apprendrons lors de votre procès) : l’interdiction immédiate de la fonte des neiges.

24

Vous faites votre tout premier saut en parachute. Depuis le départ en navette jusqu’à votre attente dans l’avion, le nom rigolo de votre camarade vous inspire d’épouvantables jeux de mots. L’instructeur vous somme de cesser de perturber le briefing sinon vous retournerez sur la terre ferme en restant sur votre siège. Cette réprimande vous indispose, vous attrapez le pilote par le cou et déclarez ceci : « Écoute-moi bien Giacomo !! Je vais t’apprendre à humilier un homme de cirque moi ! ». D’un coup de pied virile, vous faites voltiger le manche de commande à travers la cabine. L’instructeur Giacomo recevra la légion d’honneur à titre posthume suite au témoignage de quelques survivants télescopés.

25

Un indien vous ravit le record du plus gros mangeur de moustiques. Ni une, ni deux, vous vous mettez en tête de le reconquérir. Après cinq mois de préparation et de multiples échecs, vous y arrivez enfin : vous avez réussi à manger 7,4kg de moustiques, repoussant ainsi le record de 50 grammes.

26

Ce matin, un ragondin s’est caché sous la Nissan. Vous attrapez le manche à balai et en avant les contorsions pour retirer le rongeur de là-bas dessous. Huit heures plus tard, le rat n’a pas bronché et affiche même une lourde arrogance, ce punk. Vous décidez de mettre un terme aux hostilités pour vous préparer une bonne omelette aux lardons fumés. Félicitations, c’est votre premier jour sans penser à Jacqueline.

27

En manque de confiance en vous depuis ce conseil de famille qui vous a été funeste, une destination semble s’imposer pour que vous puissiez agir en milieu vierge de tout soupçon. La Playa de los Morenos !!!!!!

28

Étiope, le gardien des Pierres de Lune, vous envoie un e-mail sur votre boite secrète, celle que vous n’utilisez que pour les sites de bowling. On peut y lire : « Besoin de toi pour annihiler une race très spécifique de perroquets, viens au square des sabots, sois discret ». Vous vous munissez de votre Taser et foncez audit square. Étiope est là, entouré de perroquets et lutant pour sa vie. « Cours !! » s’écrie-t-il, « Fuis !!!! ». Mais il est trop tard, les perroquets vous encerclent. Le lundi suivant, au bureau, personne ne vous croira.

29

Vous vous réveillez au beau milieu de la décharge, un petit goût de paprika dans la bouche. Que direz-vous aux autorités ?

30

Il ne reste plus qu’une caisse de whisky pour finir le mois. Il faut faire attention.

31

La caisse de whisky est complètement terminée. Tous les mois c’est la même ritournelle. Mais bien heureusement aujourd’hui, la bouteille d’Azzaro est pleine et trône en attendant d’être consommée comme il se doit.

Février >